Outrepart

Outrepart est un projet pour communiquer ma passion des légendes, contes, folklore et mythologies des divers pays de notre planète.

Ce nom est un clin d’oeil à Pierre Versins et son livre Outrepart. À sa lecture et à un moment où la science-fiction, la fantasy et le gothique me lassaient un peu, j’ai redécouvert les contes et légendes anciennes.

Outrepart vous fera naviguer à travers le monde à la découverte des différentes légendes et est consacrée à l’imaginaire, le mystérieux, l’étrange et ces autres mondes auxquels vous n’êtes pas habitués. Ils sont peuplés de petits êtres, de monstres, de légendes, de personnages historiques qui sont rarement enseignés dans les classes d’histoire, des lieux imaginaires…

Vous pourrez donc explorer les pages de cette section ou naviguer dans les catégories ci-dessous qui, tout comme les pages, seront en constante évolution. J’ai adopté une classification par continents/pays/régions pour garder une certaine logique même si le thème ne fait pas appel du tout à la logique mais bien à un abandon volontaire de la rationalité.



La fable

Dans son sens strict, une fable est une nouvelle ou un conte folklorique incorporant une morale, qui peut être exprimée explicitement à la fin par une maxime. “Fable” vient du latin fabula (qui signifie “conversation”, “narratif”, “conte”) et partage une racine avec faber, “fabricant, artificier”. Ainsi, bien qu’une fable puisse avoir un ton de conversation, on comprend dès le départ qu’il s’agit d’une invention, d’une fiction. Une fable peut être mise en vers, bien que ce soit généralement de la prose. Au sens péjoratif, une fable est un récit délibérément inventé ou falsifié.

Une fable utilise souvent, mais pas nécessairement, l’utilisation métaphorique d’un animal comme personnage central. Les fabliaux médiévaux français pourraient présenter le renard Reynard, une figure filou, et offrir un sous-texte légèrement subversif de l’ordre féodal de la société. Un thème familier dans les fables slaves est la rencontre entre un paysan rusé et le diable. Mais le dispositif de personnification peut être étendu à tout ce qui est inanimé, comme les arbres, les fleurs, les pierres, les ruisseaux et les vents.

Dans certaines utilisations, “fable” a été étendu pour inclure des histoires avec des éléments mythiques ou légendaires. Le mot “fabuleux” signifie strictement “relatif aux fables”, bien que ces dernières décennies, ses significations métaphoriques aient été considérées comme des significations littérales, c’est-à-dire “légendaire”, “mythique”, “exagéré”, “incroyable”. Un auteur de fables est appelé un fabuliste.

Une tentative de table des matières sur la page suivante:

Partagez :