Le Post = mensonge, scandale, misogynie

*****

Synopsis

Première femme directrice de la publication d’un grand journal américain, le Washington Post, Katharine Graham s’associe à son rédacteur en chef Ben Bradlee pour dévoiler un scandale d’État monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres investigations. Ces révélations concernent les manœuvres de quatre présidents américains, sur une trentaine d’années, destinées à étouffer des affaires très sensibles… Des milliers de pages confidentielles dévoilant l’implication politique et militaire des États-Unis dans la guerre du Vietnam de 1945 à 1967 ont été dérobées. En 1971, ces documents sont transmis clandestinement à la rédaction du New York Times puis à celle du Washington Post. Alors que le rédacteur en chef du Post souhaite publier ces informations, la directrice du journal hésite. Ses amitiés politiques sont nombreuses, les conséquences économiques s’avèrent palpables et les poursuites judiciaires demeurent bien réelles. Une course contre la montre s’opère entre différents intervenants aux desseins variables, défendant une presse libre ou préférant protéger les intérêts du président Nixon.

 

J’ai bien aimé ce film où on découvre non seulement le scandale de l’hypocrisie des dirigeants américains qui cachaient la vérité au peuple à propos de la guerre du Vietnam et la perte de milliers de soldats pour une cause idéologique sans grande valeur et un entêtement stupide de ne pas perdre la face en avouant qu’ils perdaient cette même guerre. On y découvre aussi cette vision misogyne où la femme n’est pas capable de diriger une entreprise, de faire face à des gras banquiers qui voient d’un mauvais oeil cette femme qui veut aller en bourse en disant que les investisseurs seraient plutôt tièdes à placer leur argent dans une entreprise dirigée par une femme. Il y a aussi cette pseudo-élite de Washington qui se croit au-dessus de tout, qui vit une double vie tout en montrant une face publique et une moralité sans taches, qui n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour empêcher que la vérité éclate au grand jour.




Meryl Streep et Tom Hanks sont très crédibles dans le rôle d’un journaliste qui veut dévoiler cette hypocrisie des dirigeants politiques et dans le rôle d’une propriétaire de journal qui décide de prendre sa place face à cette société macho et de prouver qu’elle peut aussi bien prendre des risques en assumant les conséquences ce que peu d’homme aurait fait.

 

Voir la bande annonce sur mon Youtube