Le chant des noms

*****

Synopsis

Alors qu’ils sont encore des enfants, Martin et Dovidi se lient d’amitié à travers la musique. Dovidi est un violoniste de génie et décide de prendre Martin sous son aile pour qu’il l’accompagne au piano. Alors qu’une guerre mondiale fait rage, nos deux amis eux tentent d’apporter de la lumière grâce à la musique. Devenu de jeunes hommes, à la veille d’un grand spectacle où il sera le soliste, Dovidi disparaît. Martin passera alors sa vie à chercher son ami.

 

Réalisé par François Girard qui avait déjà fait Le violon rouge que j’avais adoré non seulement pour l’histoire mais aussi pour la musique, les personnages avec une personnalité forte et aussi “étrange”. Tout cela se retrouve dans ce très beau film même si le début est un peu lent et qu’il faille s’habituer aux “flash back” un peu nombreux. Les gens vont découvrir les particularités de la religion juive que j’ai connu il y a une trentaine d’années à mon travail. Plusieurs de ces coutumes peuvent sembler étranges à quelqu’un de laïc mais cet ajout au film en fait un portrait assez juste. Oui, il y a un “suspense” dans la recherche de Dovidi par son ami Martin mais on y découvre tellement sur la relation des hommes et la religion. Je considère ce film aussi bon que Le violon rouge même si très différent.

 

Bande annonce sur Youtube