Hyène

Latin : Hyaena. Autres noms: Hiena, Hyene, Luvecerviere, Yena

Selon la loi, les hyènes ne doivent pas être mangées car elles sont sales. Les hyènes peuvent changer de sexe; parfois ce sont des hommes, d’autres fois des femmes. En Tanzanie, au Sénégal ou au Mali on considérait les hyènes tachetées comme hermaphrodites, femelles et mâles en même temps. Un bestiaire moralisateur chrétien du IIe siècle a lui aussi présenté la hyène comme hermaphrodite. Affirmation reprise au Moyen-Âge.

C’est l’adversaire du chien (Si 13,18). Les prophètes annoncent qu’un jour Babylone ne sera plus que des ruines hantées par la hyène (Is 13,22 ; Jr 50,39).

Ils vivent près des tombes et mangent les cadavres qu’ils y trouvent.

Il y a une pierre dans l’œil de l’hyène (certains disent dans l’estomac de ses petits) qui donnera à une personne la capacité de prédire l’avenir si la pierre est placée sous la langue de la personne. L’hyène fera le tour d’une maison la nuit, criant des mots avec la voix d’un homme. Quiconque est trompé et sort pour enquêter est mangé.

 

Hyène dévorant un cadavre mis en sépulture
Hyène dévorant un cadavre mis en sépulture

Un chien qui croise l’ombre d’une hyène perdra sa voix. La colonne vertébrale de l’hyène est rigide, donc pour tourner, elle doit bouger tout son corps.