Facteur Cheval

*****

Synopsis

À la fin du 19e siècle en Drôme habite Ferdinand Cheval, un infatigable facteur solitaire. Éprouvé par le destin et parlant peu, il cherche parfois à échapper au genre humain en frayant le plus possible avec la nature. Un jour, il rencontre Philomène, une veuve rayonnante dont il tombe amoureux. Leur union donnera naissance à Alice. Plus ou moins à l’aise avec cet enfant, Ferdinand décide de lui construire de ses propres mains un palais. Il consacrera des décennies à ériger cette structure visionnaire, devenant la risée des habitants du village qui ne comprennent pas son obsession.

 

Malgré la lenteur et la longueur du film, j’ai bien aimé l’histoire de ce facteur un peu fou qui rêve de construire le palais idéal pour sa fille. Les paysages sont superbes. Les acteurs sont crédibles et l’acteur principal, Jacques Gamblin, est incroyable.

Je ne connaissais pas l’histoire de ce doux fou animé, je dirais presque obnubilé, par ce rêve étrange de construire ce palais idéal qui est un incroyable mélange de styles.  Le résultat, vers la fin du film, est  incroyable. Ce qui m’a le plus frappé, c’est ce facteur habité par ce rêve. Comment peut-on être totalement immergé dans un rêve aussi insolite au point d’y consacrer sa vie, ses économies, ses relations.

Je vous le conseille malgré sa longueur.

 



 

Bande annonce sur mon Youtube