Chueh Lai Chih Shih

Une famine frappa l’état de Ch’i.

Des milliers de personnes mouraient de faim.

Chien Ao s’installa au bord de la route avec des provisions pour nourrir les gens.
Un homme, les yeux fermés, chancelait sur la route. Chien Ao prit de la nourriture et de l’eau et appela l’homme:
Ami! Viens ici! Laisse moi te donner à boire et à manger car je ne peux souffrir de te voir ainsi.

L’homme, forçant les yeux ouverts, redressa la tête et répondit ainsi:
Non! Je ne peux accepter ton aumône.

Puis, faisant appel à sa volonté et le peu de force qui lui restait, il s’éloigna, préférant mourrir de faim que de s’abaisser à accepter une aumône.