Ch’iu Ch’ang Sheng Fang

Le bruit courait que dans la montagne, à quelques milliers de lieues de la capitale, vivait un vieux moine taoïste qui détenait le secret de l’élixir d’immortalité.

Ayant eu vent de la chose, le Roi envoya un grand dignitaire chercher le secret.

Mais lorsque le messager arriva sur les lieux, le moine venait de mourir.

Furieux, le Roi accusa le dignitaire de s’être mis en retard par manque de diligence et le condamna au châtiment suprême.

Voilà un Roi qui n’était pas un parangon de sagacité. Il ne lui était, en effet, même pas venu à l’idée que si le moine avait possédé un élixir d’immortalité, il ne serait pas mort.