Blondel de Nesle

Blondel de Nesle
(entre 1175 et 1210) poète et seigneur du nord de la France. Originaire de Nesle en Picardie. – Surnom de Jehan I, seigneur de Nesle et châtelain de Bruges?

Il écrivit vingt-quatre chansons courtoises. Il fut le confident et l’ami de Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre, devient son confident et le suit dans toutes ses expéditions. La légende veut qu’il ait longtemps été à la recherche de son roi après la croisade, et qu’il le retrouva enfin et s’en fit reconnaître en chantant au pied de la tour où il était enfermé une chanson qu’ils avaient composée en commun.

Le conte de Blondel est un conte médiéval, consacré à la quête du troubadour Blondel de son seigneur et ami, le roi anglais Richard Cœur de Lion, et à la libération du souverain.

Blondel est l’auteur réel ou supposé d’une trentaine de chansons courtoises qu’on peut lire dans les chansonniers français des XlIIe et XlVe siècles. Elles y sont attribuées à Blondiaus/Blondeaus ou Blondel (au cas-régime), et c’est ainsi qu’il se nomme lui-même dans dix de ses chansons. Par ailleurs, certains manuscrits précisent qu’il était originaire de Neele ou Niele, c’est-à-dire de Nesle, petite ville de la Somme, sise entre Péronne et Saint-Quentin.

(Yvan G. Lepage, Blondel de Nesle et Richard Coeur de Lion: histoire d’une légende. p. 110)