Aigle

L’aigle était identifié au roi des oiseaux, quand il devient vieux, sa vision baisse et ses plumes et ses ailes deviennent lourdes. Pour se regénérer, l’aigle s’envole vers le soleil, qui brûle le voile sur ses yeux et ses vieilles plumes. L’aigle plonge ensuite trois fois dans l’eau et sa jeunesse est restaurée. De plus, le bec de l’aigle grandit jusqu’à ce qu’il ne puisse plus manger. En le frappant contre un rocher, l’aigle se casse le bec qui repousse ensuite.

British Library, Royal MS 2 B. vii, Folio 93rBritish Library, Royal MS 2 B. vii, Folio 93r

 

La vision de l’aigle est très nette et il peut voir des poissons lorsque il survole l’eau. L’aigle peut regarder directement le soleil. Pour tester la valeur de ses jeunes, l’aigle les tient debout face au soleil. Ceux qui ne peuvent pas regarder le soleil sont jetés hors du nid.

 

 

British Library, Royal MS 2 B. vii, Folio 92v

Hraesvelg (« avaleur de charogne »): aigle géant qui réside au bout du monde, à la cime d’Yggdrasill, et qui produit le vent en battant des ailes. A cause de ses dimensions gigantesques, il est appelé et cité également parmi les géants.

L’aigle est l’oiseau sacré de presque toutes les nations indiennes. Il figure en bonne place dans de nombreux rituels autochtones de l’Amérique. Les histoires et les légendes varient avec chaque groupe tribal. Quand la terre à été créé, un grand nuage d’orage apparut à l’horizon. Pendant que des éclairs illuminaient le ciel et le tonnerre grondait, le nuage descendit vers la cime des arbres. Un aigle perché sur la plus haute branche pris la fuite à l’approche du nuage. Il se dirigea lentement vers le sol. En approchant de la terre, il y posa son pied et devenu homme.

Une pratique courante est que seuls les plus braves guerriers et le sorcier étaient autorisés à porter des plumes d’aigle.