Agate

L’agate (latin: Achates) est une pierre qui sert à trouver des perles. Lorsque les plongeurs veulent localiser des perles, ils attachent une agate à une corde et la jettent dans la mer. L’agate est attirée par une perle, et le plongeur peut suivre la corde jusqu’à l’endroit où se trouve la perle.

L’agate tire son nom du fleuve Akhatês, aujourd’hui le Dirillo, au sud de la Sicile, où elle se trouvait en abondance. C’est le philosophe grec Théophraste qui lui donna son nom. Présente dans de nombreuses régions du monde et riche de ses belles couleurs, elle fut utilisée dès la Haute Antiquité : en Égypte et Mésopotamie, chez les Hébreux (Dans la tradition hébraïque, l’agate fournissait du courage, comme c’était la couleur de la crinière d’un lion.), ainsi que par les peuples de la Vallée de l’Indus, puis les Grecs et les Romains. On en faisait des bijoux et des objets ornementaux, comme des vases, ou encore des objets cultuels. Chez les Celtes, elle est associée à Ceridwen, déesse de la fertilité et de la mort. Pline l’Ancien mentionne dans son ouvrage « Histoire Naturelle » l’agate de Pyrrhus, qui aurait représenté, grâce au dessin naturel de ses couleurs, Apollon jouant de la lyre ainsi que les neuf Muses…

Au Moyen Age, on nouait des agates aux cornes des bœufs pour obtenir une bonne récolte. Cette roche a souvent été liée au fil des siècles aux rapports de l’homme avec la nature, favorisant la pousse généreuse des végétaux du jardin, protégeant contre les morsures des serpents, les piqûres d’insectes ou de scorpions. C’était également une pierre protectrice contre les petits maux et ennuis quotidiens. Elle a en effet la réputation de favoriser l’équilibre du corps et de l’esprit, évitant les chutes aussi bien que les blocages énergétiques. Elle atténuerait les problèmes sanguins et cutanés, préserverait la santé des poumons. Cette pierre est associée au deuxième chakra, lié à l’énergie sexuelle, aux relations humaines et à la créativité.

All the kinds of agate are good against the biting of serpents, and he keeps a man from evil things; and he increases strength…

Toutes les sortes d’agate sont bonnes contre le mordant des serpents, et il garde un homme des choses mauvaises; et il augmente la force … (A Medieval Book of Magical Stones, The Peterborough Lapidary)

Beaucoup de légendes ont également associé l’agate avec d’autres avantages. Au Moyen Âge, il peut permettre une bonne récolte s’il est attaché à la corne des bœufs, dissiper la maladie s’il est placé dans la nourriture ou l’eau potable, soigner l’insomnie, apporter une bonne nuit de sommeil et protéger les porteurs particulièrement fragiles comme les enfants.



Ailleurs dans le monde et le temps:

Islam

L’agate était considérée comme un protecteur contre les tragédies ou le mal.

L’agate était autrefois un remède pour guérir les piqûres de scorpions, les piqûres de serpents et prévenir la contagion. On croyait également qu’il possédait un pouvoir incroyable pour calmer le tonnerre et la foudre, obtenir la faveur des puissants et apporter le triomphe dans les guerres et les combats.

Babyloniens

Similaire à l’Islam, les Babyloniens ont utilisé des agates pour les yeux comme une amulette pour les protéger contre le mal.

Égyptiens

Les anciens Égyptiens croyaient que les agates protégeaient le porteur de la foudre, lui conféraient le pouvoir de parler et étanchaient la soif si vous la mettiez dans votre bouche. Les anciens Égyptiens minaient l’agate dès 3 500 av.J.-C. Il était utilisé pour façonner et décorer des bagues, des sceaux, des perles et d’autres ornements. Il était sensé rendre les gens invisibles, et pourrait également détourner le mauvais œil.

Perses

Pour les Perses, l’Agate pourrait affecter les éléments naturels et donc altérer les temps. Pour cette confiance, les magiciens perses ont utilisé l’agate pour détourner les tempêtes.

Chinois

Pour les Chinois d’autrefois, l’agate était un bijou exceptionnel qui aidait à purifier l’esprit du porteur, à dynamiser son chi et à créer des moments décisifs dans sa vie.