Abaia, un monstre protecteur


Une anguille gigantesque de la mythologie mélanésienne. Il se cache au fond des lacs d’eau douce des îles Fidji, Salomon et Vanuatu et protège les poissons. Si les humains tentent de pêcher dans son lac, l’Abaia provoque de terribles tempêtes de pluie et des inondations pour les détruire. 

Titanus Abaia est une grande anguille qui vit à l’intérieur du lac Taal aux Philippines. La créature encercle tout le lac et, tout comme le serpent ouroboros dans la mythologie, le titanus abaia avale sa propre queue. Titanus Abaia ressemble beaucoup à une anguille européenne, cependant, l’abaia est de couleur bleue et violette au lieu de brune. Les gens qui vivent près du lac Taal appellent abaia le “protecteur du lac” et tous les 2 ans, les gens organisent un festival pour abaia appelé “pagdiriwang ng eel” ou en anglais simplement “célébration de l’anguille” ou “célébration des anguilles”.

Un jour, un homme découvrit un lac poissonneux mais ne savait pas qu’Abaia y résidait. Il pêcha beaucoup de poissons. Il revint le lendemain avec les gens du village à qui il avait raconté sa découverte. Tout le monde pêcha jusqu’à ce qu’une femme pêche la grosse anguille. Abaia réussit à s’échapper mais fut furieuse que ses protégés et elle furent pêchés. La nuit, l’anguille engendra une violente tempête. La pluie fit déborder le lac et inonda le village, tous les villageois se noyèrent et seule une vieille femme survécut à cette tempête en se réfugiant sur un arbre. Cette vieille femme était la seule personne à n’avoir pas mangé de poisson.