Abada

L’ Abada est une créature d’Afrique centrale, associée notamment à la République démocratique du Congo et au Soudan. Il faut noter que le mot « abada » est en soi une ancienne désignation portugaise pour un rhinocéros, tiré du malais.

En langue Kongo, le terme Abada fait référence à un animal mythique semblable à une licorne. L’Abada, cependant, a deux cornes tordues par opposition à celle de la licorne et a été décrit comme ayant la taille d’un petit âne avec la queue d’un sanglier. On le dit d’être très timide, c’est probablement un rhinocéros noir (Diceros bicornis).

C’est l’un des noms donnés à une supposée licorne vivant en Afrique. Giovanni Cavazzi, lors de son voyage en Angola portugais, a entendu parler d’une créature semblable à un cheval mais plus grosse et ayant une tête semblable à un cerf. Il avait deux cornes, une sur le front et une autre sur le nez, toutes deux d’une grande vertu. Il mentionne également une autre créature appelée abbada (ndemba en langue congolaise), cousine africaine d’un « vrai » rhinocéros (indien) et qui possède trois cornes: le nez, le front et le dos.

Girolamo Merolla écrit également à propos de la licorne appelée Abada qui vit au Congo. Il a la taille d’un bœuf mais n’a qu’une corne sur le front. Seuls les mâles en sont dotés.



L’Abada est un cousin congolais de la Licorne, du Kirin et du Karkadann, mais on le trouve dans toute l’Afrique du Nord, avec une population importante dans l’habitat d’origine de la créature au Soudan central. Parmi toutes les créatures de type licorne, l’Abada est le plus étroitement apparenté à l’Abath de Malaisie et au Qilin chinois, étant de petite taille, de la taille d’un âne et portant deux cornes. Les jeunes des Abada sont, comme les jeunes des Abath, beaucoup plus petits que les spécimens adultes. Les parents Abada sont, comme les Abath, diligents dans leurs soins envers leurs jeunes.

Les cornes des Abada, et leurs cousins proches, les Abath, constituent un antidote très puissant, mais elles ne tombent pas comme les cornes d’Abath et ne sont pas aussi facilement disponibles que les cornes d’Abath ou les Bezoars. Pour cette raison, elles sont souvent beaucoup plus prisées et le commerce des cornes d’Abada est extrêmement réglementé et contrôlé. À l’occasion, les poils d’Abada sont utilisés dans la fabrication de baguettes, tout comme les poils d’autres créatures du type licorne, et confectionnent des baguettes identiques à celles de poils de licorne européennes, ce qui supposerait que la licorne européenne serait un descendant de l’Abada.