Un 7e continent ?

En lisant le journal Métro ce matin, un petit entrefilet m’a intrigué: Un 7e continent….

Eh bien, je ne savais pas que cet amas de déchets était rendu si grand !

L’océanographe et skipper américain Charles J. Moore a découvert en 1997 cette « grande zone d’ordures du Pacifique » également nommée vortex d’ordures2. Étant donné que la mer de déchets est translucide et se situe juste sous la surface de l’eau, elle n’est pas détectable sur les photographies prises par des satellites. Elle est seulement visible du pont des bateaux. La masse de plastiques concentrés sur les océans est estimée à sept millions de tonnes. Le « 7e continent de plastique ». On le décrit comme une immense plaque de déchets évoluant dans le nord de l’océan Pacifique, de la taille d’un tiers des Etats-Unis ou de six fois la France. Aussitôt se forme à l’esprit l’image d’un gigantesque amas compact de sacs plastiques, bouteilles, filets et autres bidons…

Un 7e continent: vue des détritus
Un 7e continent: vue des détritus

Ces déchets proviennent à 80% de la terre et convergent vers cinq gyres océaniques, sortes de tourbillons géants qui piègent tout ce qui flotte. Des expéditions scientifiques récentes ont fait une découverte troublante: ces bouts de plastique servent d’amarres à une population originale de micro-organismes regroupés sous le terme de «plastisphère» par analogie avec la biosphère. Des bactéries ont été découvertes vivant sur les déchets de plastique qui flottent dans les océans. Certaines souches semblent être plus adaptées à coloniser ce matériau.



Voir un docu intéressant sur Youtube

Un autre lien intéressant: Des îles de déchets