Statines : bon ou mauvais ?

 

Statines: Lovastatine
Statines:
Structure biochimique de la lovastatine, la première statine commercialisée. Source : téléchargé depuis Wikipedia (article anglais sur les statines)

Statines

Mais que sont les statines ?

Les statines (ou inhibiteurs de la HMG-CoA réductase) forment une classe d’hypolipidémiants, utilisés comme médicaments pour baisser la cholestérolémie de personnes qui risquent une maladie cardiovasculaire à cause de leur hypercholestérolémie.

Akira Endo et Masao Kuroda61 isolent en 1973 la mévastatine, premier inhibiteur des HMG-CoA réductase, le but étant de trouver un nouvel antibiotique, l’inhibition de cet enzyme pouvant provoquer la mort de certains germes. Le rôle bénéfique de cette molécule pour la réduction du taux de cholestérol a été évoqué par Brown à la fin des années 1970.

La lovastatine a été commercialisée la première par Merck en 1987, suivie par la simvastatine (1988), la pravastatine (1991), la fluvastatine (1994), l’atorvastatine (1997) et la rosuvastatine (2003). La cérivastatine a été introduite en 1998 mais retirée du marché trois ans plus tard en raison d’effets secondaires graves (nombre élevé de cas de rhabdomyolyse avec insuffisance rénale aiguë et décès).

La première étude montrant un bénéfice du traitement chez les coronariens date de 1994. C’est l’étude 4S (« Scandinavian Simvastatin Survival Study » The Lancet, 1994)

Quand on lit l’apparition et l’évolution des statines, on pourrait croire que c’est la solution miracle aux problèmes cardiovasculaires qui, semble-t-il, sont la cause de mortalité principale dans le monde. Mais de plus en plus de chercheurs et d’études tendent à montrer que si l’action des statines sur la diminution du LDL est bien réelle, ces mêmes statines sont potentiellement dangereuses à plusieurs égards.

Le cholestérol nous est présenté comme l’ennemi public N°1 mais ce n’est pas un poison. C’est une substance indispensable aux cellules de tous les mammifères pour une production d’hormones avec un effet anti-vieillissement, et pour le cerveau, d’où un risque important de dépression chez les personnes qui manquent de cholestérol, et même de malformation et de handicap mental en cas de déficit grave (SLO syndrome).

Cependant  les études et statistiques d’aujourd’hui nous montre en réalité, que 75 % des gens ayant des crises cardiaques ont un taux de cholestérol normal !

Les médicaments anticholestérol (statines) peuvent causer des problèmes de mémoire.

Santé Canada
Santé Canada

en plus, il y a d’autres effets secondaires à la prise de statines:

What are statin side effects  (Mayo Clinic)

Muscle pain and damage
Liver damage
Digestive problems
Rash or flushing
Increased blood sugar or type 2 diabetes
Neurological side effects

Mais en plus de leur toxicité musculaire bien connue et relativement fréquente, les statines ont des effets toxiques silencieux, sournois et  ils favorisent l’apparition des cancers, ou de grosses nuisances en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent les capacités cognitives, l’humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent ruiner notre vie sexuelle.

Il est clairement démontré que les statines perturbent gravement la vie sexuelle des patients jusqu’à, multiplier par six le risque de troubles de l’érection chez les hommes.

Les statines abaissent la production de testostérone et perturbent considérablement la sexualité. En effet, quand le taux de testostérone s’affaiblis, ce sont des troubles de l’érection qui apparaissent, mais également la disparition du désir et plaisir sexuel, chez l’homme comme chez la femme.

Prof Rory Collins, whose research helped rubber stamp statins as safe, said his team will carry out a “challenging” reassessment of the evidence which will include studying all reported side effects.

Although the original research looked at the effect of statins on the heart and considered cancer risks it did not examine other side effects.

Separate studies and patient complaints have included muscle pain, cataracts, diabetes, fatigue and memory loss. Dr Collins, who championed the controversial drug, said the additional work was needed to convince the public that statins were safe.

 

Les statines bloquent également la fabrication de nutriments importants comme la CoQ10 (inconvénient majeur au profit de la santé et du cœur). L’autre inconvénient principal de cette classe de médicaments est musculaire, avec des douleurs invalidantes… Ces douleurs musculaires fréquentes avec la prise de statines peuvent être un signe que les tissus du corps sont en panne, ce qui peut entraîner des lésions rénales sévères.

D’autres effets secondaires sont liés aux statines, notamment des problèmes de foie, nausées, diarrhée, douleurs abdominales, des céphalées et une éruption cutanée.

D’autres études montrent qu’à fortes doses les effets indésirables des statines se traduisent par une augmentation des risques d’apparition du diabète.

 

Les étiquettes des médicaments anti-cholestérol de la classe des statines avertiront désormais de la possibilité de confusion et de perte de mémoire, a annoncé la Food and Drug Administration (FDA) américaine.
Février 2012

 

Des chercheurs américains relancent le débat sur les effets secondaires des statines, en s’interrogeant sur l’activité physique. Menée par des universitaires de l’État de l’Oregon, l’étude sous-tend que les hommes de plus de 65 ans sous statines seraient moins actifs.

 

À suivre…


ref.: Articles sur le web:

 

Vidéo sur le web:


Cholestérol/Statine: une arnaque savamment organisée par les lobbies pharmaceutiques

Émission de radio:

Radio-Canada: Mythes et réalités sur le cholestérol sanguin






Partagez sur
Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest
Merci !