Pangu crée le monde

Avant que le Monde soit Monde, l’univers ressemblait à un grand oeuf où se mêlait le Ciel et la Terre, l’Obscurité et le Chaos. Pangu y dormait profondément.

Dix-huit milles ans après notre géant se réveilla. En ouvrant les yeux, il ne rencontra que l’obscurité. La sensation d’étouffement et d’ennui qu’il éprouva le mit dans une colère terrible. Il ouvrit ses énormes mains, souleva ses bras colossaux et, de toutes ses forces, donna un énorme coup sur la paroi. Dans un bruit de tonnerre, l’oeuf se brisa en deux, et tous ses éléments, figés depuis des milliers et des milliers d’années, se répandirent en tous sens.

Dans l’agitation qui suivit, les éléments légers et transparents s’élevèrent doucement et se dispersèrent peu à peu pour former le Ciel, tandis que les éléments lourds et gluants descendirent et se déposèrent pour former la Terre. Debout entre le Ciel et la Terre, Pangu poussa un long soupir de soulagement et se sentit beaucoup plus à l’aise.

Le Ciel et la Terre étaient séparés. Mais, craignant qu’ils se réunissent à nouveau, Pangu leva les bras pour soutenir le Ciel qui lui pesait sur la tête. Le Ciel et la Terre grandirent à raison de trois mètres par jour, au même rythme que Pangu.

Dix-huit milles ans s’écoulèrent encore. Le Ciel était déjà très haut, la Terre très épaisse, et la taille de Pangu atteignait quelque quarante cinq milles kilomètres !
Grâce à la force prodigieuse de Pangu, le Ciel et la Terre avaient été créés, et les efforts qu’il avait consacrés à séparer le Ciel et la Terre éliminaient tout risque de les voir à nouveau se réunir. L’aspect obscur et chaotique de l’univers n’était plus qu’un lointain souvenir. Hélas, épuisé par ses travaux de création, notre géant finit par mourir de fatigue.