Les sortilèges de la mer

Les sortilèges de la mer
Les sortilèges de la mer

Les sortilèges de la mer

Il y a des milliers de cadavres qui dérivent dans les vagues,certaines nuits. Ceux-là se sont noyés depuis au moins le temps d’une vie d’homme. Ils ont pu garder une apparence de corps, mais ce n’est qu’une guenille dont ils ne sont plus les maîtres. Ils remontent plus tard, dans la nuit, quand le soleil vert approche du fond des eaux.

Les noyés que nous avons connus et qui sont fraîchement morts ouvrent les yeux à mi-nuit. À la mi-nuit, le soleil repose au fonde de la mer et il est plus vert que jamais. Sa chaleur est alors assez forte pour libérer de la mort froide les corps noyés qui n’ont pas encore atteint l’âge auquel ils devaient mourir sur la terre. Dans un grand murmure plaintif, ils recommencent à naviguer sur les barques-de-nuit. Parfois, ils croisent le sillage des marins vivants. Parfois même, ils débarquent pour visiter les lieux de leur séjour mortel. C’est alors qu’il vous arrive de rencontrer leurs longs bateaux noirs sur les grêves. Si vous y mettez les pieds, une voile blanche monte d’elle-même au haut du mât et vous emporte sur la mer jusqu’au jour du jugement.

Je vous ai dit ce que je sais et ne demandez pas davantage. Je ne donnerais pas un liard troué pour en apprendre plus. J’ai connu des gens qui savaient voir les intersignes et prendre langue avec les noyés. C’était un don qu’ils avaient reçu, une sorte de maladie. À force d’assister en témoins aux choses d’épouvantes, un beau jour, ils se sont fait tirer de l’autre côté. Aucun n’a fini comme on doit finir, comme je voudrais finir aussi, étendu dans mes grands habits sur la table de ma maison, la chapelle blanche autour de moi et les trois cierges allumés pour la récitation des Grâces. Ainsi soit-il.

 


Bibliographie

La bible du hibou Henri Gougaud Éditions du Seuil, 1993
Légendes de la mer Pierre Jakez Helias Éditions Jos Le Doaré
Contes et légendes de Bretagne

Partagez sur
Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest
Merci !