Les dieux de Babylone

Les dieux de Babylone

La période assyro-babylonienne tardive voit naître les épopées d’Enouma Elish et de Gilgamesh. La première a pour héros Mardouk, dieu de Babylone qui accède au sommet du panthéon après une lutte contre des dieux rebelles: il est dès lors chargé de refaçonner le cosmos. Quant à Gilgamesh, souverain d’Ourouk, il est jeune, fort et doté d’une intelligence si exceptionnelle qu’il ne trouve son égal en aucun homme; par ses qualités mêmes, il trouble l’ordre de la cité. Le peuple enjoint alors aux dieux de créer un rival à Gilgamesh: ce sera Enkidou, un homme du désert, inculte et brutal. Après l’avoir combattu, Gilgamesh devient son ami. Mais Enkidou meurt, et Gilgamesh, désespéré, entreprend la quête d’une plante qui procure la vie éternelle. Mais un serpent la dévore, renvoyant Gilgamesh, conquérant de toute chose sur terre, à son impuissance devant la mort.

Aa (A, Anunit, Aya) dans la mythologie du Proche-Orient (babylonienne-assyrien), épouse du dieu soleil Shamash, parfois appelé Makkatu (maîtresse, la reine). Initialement Aa peut avoir été un dieu du soleil mâle local dont le sexe a été changé lorsque le culte du grand dieu soleil, Shamash, l’emportât, le dieu devint la compagne féminine de Shamash. Ses aides étaient Kittu (vérité) et Misharu (justice). Voir aussi: Shamash
Anou / Anu (Babylone) Dieu du ciel. Nom babylonien du dieu sumérien An.

Ardat-Lilli (Babylone) Autre nom de Lilith.

Ashtar (Babylone) Autre nom d’Ishtar.

Astarte (Babylone) Autre nom d’Ishtar.

Assur (Assyrie) Dieu assyrien et dieux des assyriens. Ennemi de Mardouk. Assimilé à Nergal.

Bel (Babylone) Dieu

Ea (Babylone) Nom babylonien du dieu sumérien Enki.

Enkidou (Babylone) Ami de Gilgamesh.

Enlil (Babylone) Autre nom d’Enly.

Enly (Babylone) Dieu de la terre. D’origine sumérienne.

Ereshkigal (Babylone) Épouse de Nergal.

Sceau-cylindre «Gilgamesh domptant un taureau », Syrie, XVIIe siècle av. J.-C., BNF.
Sceau-cylindre «Gilgamesh domptant un taureau », Syrie, XVIIe siècle av. J.-C., BNF.

Gilgamesh (Babylone) : Gilgamesh, souverain d’Ourouk, il est jeune, fort et doté d’une intelligence si exceptionnelle qu’il ne trouve son égal en aucun homme; par ses qualités mêmes, il trouble l’ordre de la cité. Le peuple enjoint alors aux dieux de créer un rival à Gilgamesh: ce sera Enkidou, un homme du désert, inculte et brutal. Après l’avoir combattu, Gilgamesh devient son ami. Mais Enkidou meurt, et Gilgamesh, désespéré, entreprend la quête d’une plante qui procure la vie éternelle. Mais un serpent la dévore, renvoyant Gilgamesh, conquérant de toute chose sur terre, à son impuissance devant la mort.



Ishtar (Babylone) Déesse de la guerre, de la fécondité, du ciel et de l’amour. Amante de Tammuz. Asera en grec, identifiée à Aphrodite/Vénus ou Artémis/Diane, et à Tanit (carthaginois). Associée à Inanna sous le nom Inanna-Ishtar.

Lilith (Babylone) Lilith se rapproche de l’Empousa de la mythologie grecque, fille d’Hecate, séduisant les hommes durant leur sommeil, suçant leur sang et goûtant leur chair, ou de Lamiae (d’où serait dérivé le terme Lamie ?), une reine lybienne délaissée par Zeus, prenant l’apparence d’un fantôme terrifiant pour enlever et dévorer les enfants afin de se venger d’Hera qui par jalousie fit périr les siens.

Lilith apparaît dans les mythes juifs, sumériens, arabes, et même teutoniques et on la cite par deux fois dans la Bible (Isaïe et Job). Mais ses origines, pour peu que l’on puisse remonter plus en avant dans le temps, sont sumériennes. Personnage secondaire de « l’épopée de Gilgamesh » (VIIe siècle av. JC), elle sert de demoiselle de compagnie à la déesse Inana, conduisant les hommes des champs vers le temple d’Erech pour l’accomplissement de coutumes sacrées et de nature sexuelle. Elle se transforme ensuite dans la mythologie assyro-babylonienne en deux catégories de démons de la tempête : les Liliu démons masculins et les Lilitu démons féminins.

A ce propos les histoires traitant des démons Babyloniens mentionnent que Lilith (Alors appellée Lillithu ou Ardat-Lilli) n’était pas (à cette époque) un démon à part entière mais simplement une humaine possédant d’immenses connaissances et quelques pouvoirs spéciaux. Repoussée par les démons qui ne voulaient pas d’elle, elle profita de ce qu’elle connaissait leur nom sacré pour les invoquer et par divers pactes gagna leurs pouvoirs… elle devint alors celle qu’on connaît, la ravisseuse, plongée dans le stupre, la reine des succubes.

Ce n’est que plus tard, que Lilith redevint un démon spécifique. Elle hantera les légendes et superstitions juives durant le Moyen Age, puis réapparaîtra au XIXe lors duquel elle inspirera les Romantiques. Suivront les adeptes du satanisme, du luciférisme et d’occultisme mais aussi d’astrologie, de littérature, d’art ou de musique.

Lilithu (Babylone) Autre nom de Lilith.

Mylitta (Babylone) La déesse babylonienne du plaisir sexuel. Selon Hérodote toute femme de Babylone devait se rendre une fois dans sa vie au temple d’Ishtar et devait s’offrir à tout homme qui le lui demandait au nom de Mylitta.

Dieux de Babylone: Mardouk (Louvre)
Dieux de Babylone: Mardouk (Louvre)

Mardouk (Babylone) Le dieu de Babylone. Il est l’ennemi d’Assour. En 1000 av. J.C., il devient le roi des dieux et remplace Enlil après avoir sauvé les autres divinités de la colère de Tiamat, leur mère à tous.
A l’origine il était le grand dieu tutélaire de Babylone, puis il prit la tête du panthéon mésopotamien quand celle-ci devint capitale, et régna sur tous les autres dieux y compris les anciennes divinités sumériennes. La légende en fit alors le père des dieux, fils de Enki, héros d’une nouvelle génération divine symbolisant le progrès et la civilisation face au chaos primitif. Elu par l’assemblée des dieux pour combattre Tiamat (la mer), il créa les vents souleva les tempêtes, puis victorieux de son ennemie, façonna le ciel avec la moitié de son corps. Après avoir récupéré les tablettes du destin au démon Kingu, il lui trancha les veines et de son sang modela les hommes, avec l’aide d’Enki, pour qu’ils servent les dieux.

Nabû (Babylone) Dieu des scribes.

Nannar (Babylone) Dieu de la lune. Associé au dieu sumérien Nanna.

Nergal (Babylone) Dieu des morts et de la guerre affublé d’un sceptre à tête de lion, Nergal est aussi le dispensateur de toutes les calamités susceptibles de lui fournir de la chair humaine. Orgueilleux, violent et belliqueux , il a usurpé son pouvoir à Ereshkigal, fille d’Anou et reine des enfers, en en faisant son épouse soumise, après l’avoir séduite. Son haleine est le vent du désert et le taureau des cieux l’aide dans son œuvre de destruction. Il sera identifié au dieu Assour des assyriens en perpétuel conflit avec son rival Mardouk le dieu des babyloniens.

Pazuzu (Babylone) Démon ravisseur.

Dieux de Babylone: Bas-relief de la Tablette de Shamash, représentant le dieu Shamash, assis sur son trône, IXe siècle av. J.‑C., British Museum
Dieux de Babylone: Bas-relief de la Tablette de Shamash, représentant le dieu Shamash, assis sur son trône, IXe siècle av. J.‑C., British Museum

Shamash (Babylone) Dieu soleil, d’origine sumérienne. A l’époque babylonienne son symbole sera le disque solaire avec à l’intérieur une étoile à quatre branches. Dieu Soleil sumérien, symbolisé par un disque rayonnant, il était le seigneur de la justice. Plus tard à Babylone, il s’appellera Shamash. Législateur, il donne ses ordres au roi de la cité de Babylone et exauce les vœux de ceux qui le prient ; il demeure alors dans la suite du dieu-lune Sin.

Professor Langdon suggested that the below seated deity might be Tammuz as a god of grain and vegetation. Ears of grain grow from his shoulders
Dieux de Babylone: Professor Langdon suggested that the below seated deity might be Tammuz as a god of grain and vegetation. Ears of grain grow from his shoulders

 

Tammuz / Tammouz (Babylone) Dieu du printemps et de la fertilité. Amant d’Ishtar. Identifié à Adonis/Dyonisos chez les grecs. Le dieu babylonien des récoltes et de la végétation né d’une vierge, il est aussi le petit dieu des brasseurs de bière.


Informations sur Babylone

Partagez sur
Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest
Merci !