Le maître de la scène

*****

Synopsis

New York, XIXe siècle. Père de famille au chômage, PT Barnum, entrepreneur dans l’âme, crée un spectacle extravagant mettant en vedette des personnages au physique repoussant. Grâce à son associé, le dramaturge Philip Carlyle, son cirque devient célèbre jusqu’en Europe.

Oui, c’est l’histoire de Barnum et de sa vie tumultueuse (euphémisme) de la misère à la grandeur mais c’est aussi en trame de fond, une histoire d’amour, l’acceptation de la différence, le dédain de cette pseudo-élite économique et sociale.

Les monstres sont sympathiques et ont plus d’humanité que les normaux ! Certaines scènes d’émeute m’ont fait penser à ce qui s’est passé aux États Unis durant les derniers mois comme quoi la différence effraie beaucoup les gens qui n’ont pas beaucoup d’ouverture d’esprit.

Les scènes de cirque sont incroyables avec beaucoup d’effets spéciaux, maquillage et costumes.

Le seul petit hic, est que le film prend souvent l’allure d’une comédie musicale et les dialogues chantés ne sont pas ma tasse de thé.



 

Bande annonce sur mon Youtube