Florence Foster Jenkins

Florence Foster Jenkins

Florence Foster Jenkins

∗∗∗∗∗

Florence Foster Jenkins

 

Synopsis

L’histoire vraie de Florence Foster Jenkins, héritière new-yorkaise et célèbre mondaine, qui n’a jamais renoncé à son rêve de devenir une grande cantatrice d’opéra. Si elle était convaincue d’avoir une très belle voix, tout son entourage la trouvait aussi atroce que risible. Son “mari” et imprésario, St Clair Bayfield, comédien anglais aristocratique, tenait coûte que coûte à ce que sa Florence bien-aimée n’apprenne pas la vérité. Mais lorsque Florence décide de se produire en public à Carnegie Hall en 1944, St Clair comprend qu’il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie…

Simon Maxwell Helberg

Simon Maxwell Helberg

Classé comme comédie, ce film l’est de prime abord car on rit beaucoup. Non seulement grâce au jeu magnifique de Meryl Streep mais aussi, et j’allais dire beaucoup, grâce au pianiste Cosme McMoon joué par Simon Helberg. Les expressions faciales du pianiste valent le déplacement. On ne peut s’empêcher de rire lorsqu’il entre en scène. La complicité entre les trois principaux acteurs est merveilleuse et donne le ton au film.

On regarde le film et on rit, jusqu’à ce que s’insinue le deuxième niveau qui montre l’attitude obséquieuse des gens qui entourent l’extravagante diva. De son mari (sans sa maitresse) qui fait tout pour la faire paraître talentueuse (il va même jusqu’à lui payer une audience pour un spectacle) en passant par le pianiste qui découvre qu’il est préférable de jouer le jeu jusqu’au chef d’orchestre qui y trouve son compte en recevant des donations pour monter des spectacles mais qui refuse catégoriquement de s’associer avec un quelconque « concert » la mettant en vedette.

Même l’entourage de vieilles rentières demi-sourdes la louange comme ayant une voix divine.

Florence Foster Jenkins

Florence Foster Jenkins

Basé sur une histoire vraie:

Florence Foster Jenkins, née le 19 juillet 1868 à Wilkes-Barre et morte le 26 novembre 1944 à New York, est une chanteuse soprano américaine. Elle est notamment connue et ridiculisée pour son manque total de rythme, de hauteur et de ton, sa prononciation aberrante et plus généralement son incapacité à chanter correctement.

À 76 ans, Florence Foster Jenkins cède finalement à la demande de son public et se produit au Carnegie Hall le 25 octobre 1944. Les billets pour l’événement se vendirent des semaines à l’avance et de nombreuses célébrités y assistèrent, comme la danseuse et actrice Marge Champion, l’auteur de chanson Cole Porter, le compositeur Gian-Carlo Menotti, l’actrice Kitty Carlisle et la soprano Lily Pons avec son mari, le chef d’orchestre André Kostelanetz (qui composa une chanson pour Jenkins à chanter ce soir-là). Puisqu’il s’agissait de sa première apparition « publique », les critiques de journaux ne pouvaient pas être empêchés d’y assister. Leurs commentaires, sarcastiques et acerbes, touchèrent durement Jenkins, selon McMoon.

Deux jours après le concert au Carnegie Hall, lors de ses achats au magasin de musique G. Schirmer, Jenkins est victime d’une crise cardiaque3. Elle meurt un mois plus tard, le 26 novembre 1944, à l’âge de 76 ans, à son domicile, l’hôtel Seymour, à Manhattan.

Le film se termine lorsque la diva expire, sur cette phrase:

«Les gens peuvent dire que je ne sais pas chanter, mais personne ne pourra jamais dire que je n’ai pas chanté.»

Florence Foster Jenkins -Queen of the night

Florence Foster Jenkins -Queen of the night

Paraît-il que le personnage historique aurait servi d’inspiration au dessinateur Hergé pour le personnage de la Castafiore !

 

Regarder la bande annonce sur mon YouTube




Partagez sur
Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest
Merci !

Laisser un commentaire