Bibliobus: Fin de l’accès aux livres plus complexe

Accès aux livres plus complexe

Pendant que je me félicitais, le mois dernier, de l’apparition des microbibliothèques à Montréal voilà, que j’apprends que le bibliobus va disparaître de Rosemont/Petite-Patrie

Fin du Bibliobus: un accès aux livres plus complexe | Métro.

Encore une fois, on nous sert cette phrase passe-partout:

Les parents doivent également jouer un rôle dans l’accès à la lecture. Ils ont une responsabilité…

Et la société ??? Elle n’a pas de responsabilité ??



Les parents n’ont pas toujours le temps d’aller conduire les enfants à une bibliothèque qui est éloignée du foyer.

Au parc, près de chez moi, je voyais souvent ce bus arriver et les parents accompagnés des enfants qui arrivaient, en marchant, pour venir en profiter. Dans une société où on a déjà un fort pourcentage d’analphabétisme fonctionnel, ce bus représentait une chance pour les familles d’avoir accès aux livres et de développer le goût de la lecture.

Rosemont économisera 86 ooo$ en coupant ce service, un autre exemple de comptabilité, peut-être rigoureuse, mais qui manque de vision.

 En 2013, la collection du Bibliobus était constituée de près de 28 000 documents. En 2013, 36 460 prêts ont été effectués par son entremise, comparativement à environ 25 000 en 2004, ce qui représente une hausse significative. (Le Devoir)

En espérant que d’autres initiatives voient le jour pour remplacer ce service et offrir une solution alternative aux bibliothèques qui ne sont pas toujours près des citoyens qui en ont besoin.


Autres articles: Actualité


 

 

Partagez sur
Facebooktwittergoogle_pluspinterestFacebooktwittergoogle_pluspinterest
Merci !