Fédoskino – L’art russe de la miniature sur laque

À 40 kilomètres au nord de Moscou s’élève la bourgade de Fédoskino, le plus ancien centre de la miniature laquée de Russie. À la fin du 18e siècle, le marchand russe Ivan Korobov, un fabricant russe de visières laquées pour les chapeaux militaires, a été fasciné par le concept de boîtes laquées décoratives miniatures. Il créa une usine pour la production de laque dans le village de Danilkovo (maintenant Fédoskino) près de Moscou. Cela fait déjà plus de 200 ans que des générations de peintres s’y transmettent les secrets de la laque, ainsi que tout ce qui touche à la production et à la décoration de ces petites merveilles en papier mâché.

La technique de l’art laqué…

Fédoskino - Boîte laquée - Technique
Fédoskino – Boîte laquée – Technique

Le matériau de base pour la fabrication des articles en papier mâché est le carton. De minces feuilles de ce matériau sont coupées, collées et enroulées autour de tubes de différentes formes. Les tubes sont immergés dans un bain chaud d’huile de lin, après quoi ils sont placés dans un four électrique hermétique. Sur une période de 30 jours, les tubes de carton sont régulièrement passés d’une température ambiante à une température de 100°C et vice et versa. À la fin du processus de durcissement, les boîtes de papier mâché sont taillées et des spécialistes les assemblent selon les techniques requises pour travailler le papier mâché.

Fédoskino - Boîte laquée
Fédoskino – Boîte laquée

Une fois assemblées, chacune des boîtes reçoit trois couches d’une pâte spéciale qui est traditionnellement de couleur noire. Une période de temps de séchage est nécessaire entre chaque application de pâte et toutes les surfaces sont soigneusement polies entre chaque application. Les boîtes reçoivent alors plusieurs couches de laque sur toutes les surfaces intérieures et extérieures pour les protéger des variations de température et d’humidité; elles sont alors semi-finies et prêtes pour la peinture.

Par la suite, l’artiste applique une couche de zinc sur les surfaces à peindre selon l’œuvre à représenter et les couleurs sont par la suite appliquées selon un ordre prédéterminé. L’étape finale consiste à applique les feuilles d’or traditionnellement polies avec une dent de loup pour atteindre le degré de réflexion désiré. Pour terminer, l’œuvre sera recouverte de 7 à 8 couches de laque et, après un séchage prolongé, elle sera polie. Finalement, chaque boîte aura nécessité entre 45 et 60 jours pour l’amener à son état semi-fini, plus un délai supplémentaire pour y peindre l’œuvre et appliquer les feuilles d’or. Les boîtes laquées peuvent être de plusieurs formes et dimensions.

Les œuvres représentées…

Les boîtes laquées sont souvent décorées de scènes mythologiques, de scènes de la vie quotidienne, de paysages, etc… Elles reflètent aussi différents contes de nombreux auteurs et aussi des contes populaires russes. Les thèmes des contes d’Alexandre Sergueïevitch Pouchkine (1799-1837) tiennent notamment une grande place dans l’art de la miniature laquée. Les chefs-d’œuvre tels que Rousslan et Ludmilla, Tsar Saltan, Le vieillard et le poisson d’or et d’autres encore, fournissent les scènes de plusieurs sujets.

Pour en savoir plus :
Fédoskino
The History of Russian Lacquer



Sylvie

J’ai travaillé plusieurs années comme analyste d’affaires et architecte de systèmes dans le domaine des technologies de l’information. J’ai toujours été attirée par les belles choses anciennes qui rappellent la douceur et le calme du temps passé où l’on prenait le temps de vivre et de s’émerveiller…